Jorge Mario BERGOGLIO, 266e Pape de l’Eglise Universelle

L’Eglise catholique a un nouveau chef depuis le passage à vide dû à la démission de Benoît XVI. Les un milliards deux-cent millions de fidèles sont rassurés de fêter Pâques, la résurrection du Christ sous une nouvelle direction, celle de l’ancien Evêque de Buenos Aires, Jorge Mario BERGOGLIO, élu 266e successeur de Pierre à la tête du Diocèse de Rome.

François 1er se confie à la prière dès son élection

François 1er se confie à la prière dès son élection

Un collège des cardinaux resté soudé

Le choix porté sur le Cardinal BERGOGLIO a déjoué tous les pronostiques. Les noms des trois Cardinaux cités comme super favoris sont passés sous silence lorsque le Cardinal français Jean Louis Tauran dans son rôle de Protodiacre, a déclaré que le nouveau Pape s’appelle JORGE Mario BERGOGLIO.
Dès 17 heures, les caméras des télévisions, les appareils photographiques et des milliers de paires d’yeux humains scrutaient seconde après seconde la cheminée de la chapelle Sixtine où se tenait le conclave. C’est de cette cheminée que doit s’échapper la fumée par laquelle le public est informé si le nouveau pape est élu ou non. La veille, c’était une décevante fumée noire qui avait sanctionné une journée infructueuse. Les fidèles redoutaient ce mercredi une autre déception, sachant que les media avaient martelé que a démission de Benoit XVI était révélatrice d’une profonde division causée par des intérêts égoïstes de tous ou partie du collège des cardinaux. Cette division allait compliquer le travail du conclave devaient-ils prédire. Mais surprise. A 18h 06 minutes, une fumée blanche s’échappe de la cheminée, annonçant l’élection du successeur de Benoît XVI. Les cloches de la Basilique se mirent à annoncer aux Romains la bonne nouvelle. Et la foule des pèlerins a laissé éclater sa joie. « Vive le Pape, vive le Pape, » pouvait-on les entendre crier ou afficher sur les pancartes.
A 20h 10 minutes, l’élection est rendue publique par la très connue formule « Habemus Papam » prononcée par le cardinal Protodiacre français. Les rideaux rouges du balcon de la Basilique Saint-Pierre tombent à nouveau alors que d’ordinaire, le nouvel élu fait son apparition au balcon juste après l’annonce. Il s’est écoulé force minutes avant que les rideaux ne s’ouvrent à nouveau, dévoilant l’élu de Dieu, tout de blanc vêtu. Le nouveau Pape salue la foule venue de toutes les nations.
Face a ce public, l’ancien cardinal n’a pas pu cacher son émotion. « frères et sœurs, bonsoir.
Le devoir du conclave est de donner à Rome un Evêque mais il semble que mes frères cardinaux sont allés au bout du monde pour le trouver
», allusion faite à son pays d’origine l’Argentine.

Un conclave révolutionnaire

La renonciation de Benoit XVI intervenue le 28 février dernier inaugurait cette série de révolution qui allait s’enchainer. Depuis 1 300 ans, aucun Pape n’a renoncé à ses fonctions. Le dernier à le faire était le Célestin V. Comme ses prédécesseurs, Jean Paul/2 et Benoît XVI, le Cardinal BERGOGLIO est non italien, de surcroît il n’est pas européen. Il est le premier Argentin à être honoré de ce titre; c’est donc le premier pape du sud. Le nom François 1er qu’il s’est attribué est une autre première. Il est enfin le premier Pape issu de la très austère congrégation des Jésuites.

Les premiers actes du 266e Pape

Lors de sa première sortie, le Pape François 1er a invité la foule réunie au Vatican, et à travers elle tous les chrétiens à prier pour son prédécesseur, le désormais Pape Emérite Benoit XVI en retraite au Castle Gondolfo.
Un pape venu du Sud, cela traduit bien la nouvelle tendance de l’Eglise catholique qui doit sa force aux fidèles du Sud, notamment l’Amérique latine et l’Afrique qui comptent 56% des 1 200 000 des catholiques au monde.
Le cardinal BERGOGLIO qui va fêté son 77e anniversaire le 17 décembre prochain a été ordonné prêtre il y a 44 ans. Il est devenu cardinal en 2001.
Le pape est le chef de l’Eglise et de toutes les organisations qui émanent d’elle. Il est à ce titre le premier responsable de la Confédération Caritas Internationalis, la plate forme d’organisations catholiques œuvrant pour le secours et le développement.
Antoine Adoum GOULGUE, Le Blog du Secadev

Les images de la soirée du 13 mars

Publicités

Une Réponse

  1. Chers lecteurs, il y a un espace reservé aux commentaires, cet espace vous permet de réagir aux articles après les avoir lu pour dire combien vous êtes d’accocrd ou plutôt pas d’accord sur tel ou tel aspect. Il s’agit de contribuer d’exercer sa liberté sur une question.
    Pour notre part, nous en tirerons le plus gros avantage, car vas nous permettre d’améliorer la qualité de nos productions.
    Nous espérons très prochainement lire vos réactions. Le blog du Secadev

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :