Coupon contre travail, le cas d’Abouglène

L’initiative coupon contre travail vulgarisée par le projet FFP de USAID permet aux communautés de s’organiser pour réaliser des travaux d’intérêt général. Tel est le cas à Abouglène où des volontaires ont travaillé à rehabiliter la piste qui relie deux de leurs localités.

Fodoul Doutoum, le chef du canton Molou visite la piste en reconstruction

Fodoul Doutoum, le chef du canton Molou visite la piste en reconstruction

Le projet coupon contre travail d’Abouglène a identifié 325 personnes dont 187 femmes. Ces bénéficiaires ont accepté de travailler dans l’intérêt de leur communauté en échange des coupon dont la valeur est fonction du travail abattu. Ce projet à un coût total de 5 460 000 f CFA dont 3 900 000 f représentent la participation de la communauté, apport fourni sous forme de valorisation de prestations diverses: la collecte et transport de pierres et travaux de réaménagement. Le concours financier du projet FFP est de 1 560 000f CFA et servira à encourager les travailleurs par l’octroi des coupons et l’achat d’outils de travail.

L’opération consiste à niveler la piste en refermant les trous et autres ravins causés par l’érosion hydrique.
Les travailleurs ont pour tâche de briser les pierres, déraciner les troncs et souches d’arbres situés sur le tracé de la piste. Les bénéficiaires se servent des pioches, de pelles, de brouettes pour couper, creuser, déraciner les souches d’arbres, briser les grosses pierres, ramasser et combler les trous.
La nouvelle piste sera plus large que d’habitude de 30 mètres
Pour matérialiser cette nouvelle dimension de la piste, des pierres sont disposées de chaque côté et montre clairement la voie aux usagers.

Initialement prévus pour six km, les travaux de réhabilitation concerne tout le tronçon Abouglène-Birtéwil, soit
11 km. Ce prolongement de la distance est motivé par le fait que Birtéwil abrite l’un de grands marchés du canton Molou et offre à la population des d’échanges commerciaux.
La durée d’exécution dépassera les six jours prévus et les 400 heures estimées au départ pour réaliser ce travail seront revues à la hausse.

Les promoteurs du projet espèrent qu’avec la réhabilitation de cette piste, les localités environnantes vont renouer avec la croissance économique, le risque d’accident de la circulation sera réduit à 70% sur cette voie, l’accès aux sources de développement sera facile.

Outre le volet coupon contre travail, le projet FFP va organiser 14 foires aux chèvres destinées à doter 4 134 ménages d’animaux d’élevage pour relancer cette activté dont vit plus de la moitié des ruraux et contribuer ainsi à l’augmentation des revenus des ménages.

Le premier projet FFP mis en œuvre en 2012 avait pour objectif global d’atténuer le choc de la crise alimentaire sur les familles rurales. Il a connu une extension en décembre et sera clos en mai prochain.
Antoine Adoum GOULGUE, Le blog du Secadev

Les images de la visite du chantier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :