Espérer même si tout s’écroule autour de soi

A l’occasion de la période de l’Avent qui s’achève le 25 décembre avec la célébration de la naissance du Christ Jésus, le Cardinal Rodriguez Madiagara, président de la confédération Caritas Internationalis a adressé un message appelant les chrétiens à manifester leur foi, notamment par la charité dans un contexte marqué par des crises humanitaires qui affligent des milliers d’humains. En dépit de ces souffrances, le président de Caritas Internationalis dit qu’il y a lieu d’espérer.

cardinal Rodríguez Maradiaga

Nous, les chrétiens, profitons de l’occasion de l’Avent pour renouveler notre relation avec Dieu, en méditant sur l’expression
suprême de son amour : Il a envoyé son Fils parmi nous.

Nos pensées et nos prières se tournent également vers nos frères et sœurs qui n’ont pas assez à manger, qui n’ont pas un toit ou qui sont pris au piège dans un cycle de la pauvreté impossible à briser.
Ce temps de l’Avent est important car il s’inscrit dans l’Année de la Foi, inaugurée au mois d’octobre.
Durant cette période, nous sommes particulièrement appelés à être des témoins de la Parole de Dieu : à vivre notre foi dans nos actions afin que tous sachent que nous croyons.

Le pape Benoît XVI a annoncé cette année en exhortant les catholiques à apprécier le don de la foi, à approfondir leur relation avec Dieu et à renforcer leur engagement à partager leur foi avec d’autres. « Le renouveau de l’Église passe aussi à travers le témoignage offert par la vie des croyants : par leur existence elle-même dans le monde les chrétiens sont en effet appelés à faire resplendir la Parole de vérité que le Seigneur Jésus nous a laissée», a déclaré le Pape.

Nous sommes tous appelés à être des évangélisateurs: annoncer l’Évangile par la parole et l’action, par la prédication et
l’enseignement, ainsi que par le témoignage vivant de ceux qui sont engagés dans l’œuvre de guérison du monde. Qu’il s’agisse de nourrir les affamés, de bâtir des maisons pour ceux qui sont forcés de fuir leur foyer, de donner aux personnes ce dont elles ont
besoin pour transformer leur vie difficile ou de se lever contre les injustices qui maintiennent les gens dans la pauvreté, nos actes et nos voix sont un signe éloquent de l’amour de Dieu pour toute l’humanité.

L’évangélisation est au cœur de Caritas: nous espérons changer les personnes et transformer le monde en touchant les esprits et les cœurs par la bonne nouvelle libératrice de Jésus-Christ qui est venu non pour être servi, mais pour servir. Quand les personnes offrent leur temps ou leurs ressources à Caritas, qu’il s’agisse d’un donateur qui envoie un chèque, d’un bénévole qui passe son temps libre à une soupe populaire, d’un membre de la communauté qui aide à construire un puits, elles changent leur propre vie et la vie de ceux qui les entourent.

L’Avent est le temps de l’espérance, mais il est facile de perdre espoir quand on assiste à tant de souffrances dans le monde
d’aujourd’hui. Avec la violence en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Afrique, les effets des changements climatiques dans le Pacifique et en Asie, ou la pauvreté croissante en Europe et en Amérique du Nord, parfois, le désespoir semble devenir contagieux. Or, l’espoir est partout. Nous devons simplement le reconnaître.

Joska Achayo avait huit ans quand elle a dû quitter sa maison au Soudan et a été séparée de sa mère. Elle a passé des années avec des membres de la famille réfugiés en Ouganda. Maintenant, à 25 ans, Joska est retournée dans sa région natale, dans le Soudan du Sud, où Caritas distribue des semences et des outils agricoles aux habitants des villages afin qu’ils puissent produire suffisamment pour nourrir leurs familles.

Peu de temps après son retour, Joska a rencontré une femme sur la route. « Je lui ai demandé de m’aider à retrouver ma mère », a
expliqué Joska. «Je ne l’avais pas reconnue, je ne me suis rendu compte qu’après que c’était ma mère! Nous avons commencé à
pleurer des larmes de joie. » Ainsi, en attendant avec espoir et avec joie la venue du Christ, nous prions afin que nous puissions être des témoins de la lumière de la vérité et de la justice dans le monde d’aujourd’hui, et pour que nous puissions permettre à chacun de s’épanouir.

Un Noël béni à vous tous.
Oscar Andrés cardinal Rodríguez Maradiaga, SDB.

Accéder aux autres versions du message sur la plateforme Caritas Baobab

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :