Emergency Appeal ( EA 15/2012 ), un projet d’urgence pour assister les populations affectées par l’insécurité alimentaire au Tchad

Aider les bénéficiaires à conserver leur capacité de production, un des objectifs du programme

Le réseau Caritas tchadien baptisé UNAD, en partenariat avec Caritas Suisse, exécute depuis mai 2012 un programme dénommé « Secours d’urgence aux personnes et ménages victimes de l’insécurité alimentaire au Tchad ». Les populations bénéficiaires de cette intervention sont celles des régions de la zone sahélienne et du sud du Tchad. Ce projet touchera directement 116 985 personnes et durera un an..

SOMMAIRE

+Le contexte du projet;
+Les Activités du projet;
+Le changement attendu du projet;
+
Les promoteurs du projet
————————————————————-

Le contexte du projet

L’analyse du contexte indique que la campagne agricole 2011-2012 a été marquée par un retard, une mauvaise répartition et un arrêt brusque des pluies au Tchad. Les conséquences de cette perturbation sont la réduction des superficies cultivées de l’ordre de 30%, la déshydratation des cultures et leurs destructions par les ennemis des cultures. L’analyse poursuit que la campagne passée a enregistré une baisse de production vivrière estimée à 34%, faisant chuter la production céréalière de 40% soit 455 000 tonnes.

Dans le Sahel, le retour massif des Tchadiens de la Libye constitue pour les familles un autre facteur aggravant, sachant que ces retournés étaient les pourvoyeurs de ressources à leurs familles grâce au travail qu’ils faisaient dans ce pays voisin.
La baisse de production a occasionné une hausse de prix des denrées de première nécessité devenues inaccessibles pour les ménages ruraux. Il y a d’autant plus augmentation des prix que les stocks céeéaliers locaux se sont considérablement réduit à cause de la forte demande.

Au sud du pays, les perturbations climatiques ont aussi eu de conséquences mais la situation se distingue du Sahél par la prédominance des problèmes structuraux plutôt que conjoncturels. La culture du coton a repris au sud à la faveur d’une valorisation du prix de l’or blanc décidée par le gouvernement tchadien, et les cultures vivrières ont dû céder du terrain à cette culture de rente.
La situation est telle que les promoteurs du projet en étaient arrivés au constat: « sans une action adaptée et concrète (…), la résilience des populations de la zone sahélienne sera durablement entamée avec une conséquence significative sur leurs capacité à produire pour se prendre en charge (…) ».

Ceci a motivé le réseau national Caritas à lancer de concert avec Caritas Suisse un appel d’urgence à l’endroit du réseau Caritas Internationalis en vue de venir en aide aux ménages tchadiens exposés à l’insécurité alimentaire.
Dans la zone sahélienne, le programme s’adresse à une plus grande partie de la population.
Au sud, le projet cible en priorité les personnes les plus vulnérables tout en incluant les personnes vivant avec le Sida, les veuves, les orphelins, notamment du Sida, et les vieillards.

Les activités du projet

Le projet dont le coût global est estimé à 1 167 579 800 f CFA, soit 1 779 961€ comprend trois volets, à savoir : distribution des vivres, distribution d’intrants agricoles et vétérinaires et création au niveau local des systèmes d’alerte précoces. La distribution des vivres constitue pour les bénéficiaires de la zone sahélienne une ration complète de 70 kg de céréale par bénéficiaire pendant cinq mois, à partir du mois de mai.

Au sud, les bénéficiaires du projet ont droit à une ration complémentaire.
Le volet appui porte sur l’octroi d’intrants, notamment des semences améliorées et des produits vétérinaires pour la protection du cheptel des zones ciblées. L’approvisionnements de ces intrants se fera auprès des institutions spécialisées tel l’ITRAD pour les semences améliorées.

Le dernier volet, permettra au programme et ses partenaires de créer des systèmes d’alertes précoces grâce à l’identification des mécanismes d’information et de communication, à la collecte et à la diffusion des données et par un appui technique.

Le changement attendu du projet

Par ces volets, le projet ambitionne de « contribuer à réduire les effets de la crise sur les populations vulnérables dans les zones sahéliennes et soudanienne du Tchad« . Plus spécifiquement, la distribution des vivres va accroitre la résilience des assistés et empêcher le départ des bras valides, les hommes et les jeunes, poussés par la crise à regagner la ville à la recherche du travail. La satisfaction des besoins alimentaires permettra aux assistés de se consacrent aux exploitations agricoles ; l’octroi des intrants va contribuer à maintenir la capacité de production et le système d’alertes précoces aidera à détecter les situations pouvant dégénérer en crise.

Pour y parevenir, les acteurs s’engagent à respecter les standards internationaux notamment les normes du Sphere, l’implication des bénéficiaires, l’application de l’approche genre, la prévention des conflits et le développement institutionnel des partenaires locaux.

Les promoteurs du projet

Le projet est mis en œuvre par l’UNAD/Caritas Tchad à travers ses partenaires qui sont les associations diocésaines de secours à savoir le SECADEV pour l’Archi-diocèse de N’Djamena, les BELACD de SARH, Moundou, Doba, Goré, Lai et Pala pour les diocèses du Sud du Pays. Caritas Suisse est chargé du suivi de la mise en ouvre du programme et doit en rendre compte à la confédération Caritas Internationalis, cette plateforme d’organisations d’aide d’obédience catholique.
Dans les régions du Guera et du Hadjer Lamis, ACCORD assure la mise en œuvre du projet sous la supervision de Caritas Suisse.
A l’Est du pays, CRS, la Caritas américaine et SECADEV son partenaire d’exécution mettent en œuvre un projet similaire en faveur des populations du wadi Fira et de l’Assougha.
La Confédération Caritas Internationalis basée à Rome (Italie) compte 165 organisations d’Aide et de Développement catholiques. Antoine Adoum GOULGUE,
Le Blog du SECADEV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :