Crise alimentaire: Sadié Ousman, une mère soulagée

Le dimanche 24 juin s’est tenu le premier marché organisé par le projet Food for peace (FFP) dans le canton Lima (Guereda). Sadié Ousman Bahar fait partie des 206 bénéficiaires issus des villages Kisselet et Guilsé conviés ce jour-là à dépenser leurs coupons de 12 000 f offerts par le projet pour se prémunir contre la crise alimentaire.

Sadié et ses enfants au marché FFP à Lima

Du milieu de la foule, Sadié Ousman Bahar, presque la quarantaine, soutenait de la main gauche le bébé qu’elle portait au dos. De la main droite, elle tirait d’une pression ferme et soutenue le sac qu’elle venait de remplir de denrée alimentaire. « J’ai préféré acheter du mil, il me reste 2000 f, je vais prendre du spaghettis et un peu d’huile », explique-elle le visage dégoulinant de sueur et brillant de satisfaction. Son bébé ne comprenait rien à cette partie et s’est pris à pousser des cris persistants, faisant des mains et des pieds pour se dégager du voile maternelle.

Grâce à l’assistance du projet FFP, Sadié est rassurée que ses enfants et elle auront de quoi se nourrir durant les jours à venir. « Je suis soulagée du bienfait des organisations d’aide. Je dispose de 11 coro de mil ( 1 coro de mil pèse 2,5 kg ) à 10 000 f. Je remercie Dieu ».

Comme Sadié, la plupart des bénéficiaires venus de Kisselet et Guilsé ont majoritairement dépensé leur allocation à acheter du mil. Sur cinq bénéficiaires interrogées, quatre ont déclaré avoir dépensé l’essentiel de leur enveloppe à se procurer de mil, très accessoirement du spaghettis, de l’huile ou encore du sucre. « Le choix porté sur le mil prouve bien que les bénéficiaires n’ont plus de stock de sécurité », explique un agent chargé de faciliter les échanges entre commerçants et bénéficiaires acheteurs. La campagne agricole passée s’est révélé déficitaire. Le département du Dar Tama est l’un des plus touchés. Les pertes de récoltes dues à l’arrêt brusque des pluies est estimée à plus de 50%. « L’an passée, je n’ai récolté que deux sacs de mil et cette récolte est épuisée depuis quatre mois », dit Sadié. Depuis le mois de février, cette dame, seconde épouse d’un homme polygame et mère de six enfants, a difficilement tenu le coup. « C’était difficile pour nous de manger à notre faim mais grâce à Dieu nous sommes vivants »,déclare-t-elle.
Elle se souvient qu’il lui a fallu vendre trois de ses biens pour résister à la crise alimentaire. « Lorsque nos réserves étaient finies, j’ai vendu trois de mes chèvres pour faire le petit commerce. A la fin de chaque marché, je dépense une partie du bénéfice pour acheter deux à trois coros de mil et des condiments et chaque semaine c’est la même chose ». Sa camarade Batoul, une dizaine d’année plus âgée qu’elle envie son sort. « Moi j’ai survécu grâce à la vente du bois mort que mes trois filles et moi, allions tous les jours collecter dans la nature à une très grande distance », confie l’autre.

L’inscription de cette dame sur la liste des bénéficiares du projet FFP lui donne l’opportunité de faire face à la soudure. « Les 11 coros de mil que j’ai achetés vont me permettre de nourrir mes enfants durant au moins dix jours en espérant qu’on nous donne d’autres » dit-elle confiante. D’ordinaire, il lui faut un coro et demi de mil par jour pour l’alimentation journalière des siens. De cette date au prochain marché prévu dans 14 jours, elle a besoin de 21 coros de mil. Pour l’heure elle elle dispose de la moitié de ce besoin en céréale. Et Sadié de reconnaitre « Cela ne couvre pas tous nos besoins mais je suis heureuse de disposer de ce minimum de céréale ».

Le projet FFP financé par USAID est mis en œuvre par CRS à travers le Secadev son partenaire d’exécution. Les nombre des ménages bénéficiaires s’élève à 10 110 ménages, soit 60 000 bénéficiaires directes et indirectes repartis entre la région du Ouaddai et du Wadi Fira. Il a une durée de quatre mois.
Antoine Adoum Goulgué, Le Blog du SECADEV

Pour plus d’informations sur le projet FFP, cliquez ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :