Une chèvre enragée !

La bête affolée capturée

Une chèvre enragée, cela sort de l’ordinaire. C’est pourtant ce à quoi s’apparente cette folie inhabituelle observée le 22 février chez une chèvre du camp des réfugiés soudanais de Milé.

A 10 heures, les agents du Secadev responsables du secteur de l’Élevage étaient à leur service lorsque des réfugiés vinrent les ameuter d’un comportement bizarre d’une chèvre.«Les réfugiés témoins nous ont rapporté que la chèvre s’est mise à mordre tout autour d’elle; elle mordait de surcroît sa propre peau, s’est blessée et continue de le faire. Elle cherchait à mordre toute personne qui s’approchait d’elle », explique Mbodou, vétérinaire responsable de la clinique animale du camp. En technicien averti, il pris les dispositions nécessaires pour que la bête suspectée de rage ne fit pas des victimes. « Nous avons réussi a la capturer, l’avons abattue puis incinérée hors du camp de peur que d’autres bêtes, surtout les chiens ne viennent manger de ses restes » explique le vétérinaire. « La rage est une maladie mortelle très contagieuse », insiste-t-il. C’est pourquoi la chèvre a été immédiatement abattue et la carcasse contagieuse détruite.

La promptitude des agents de l’Élevage a permis que le camp et ses environs soient épargnés du danger. Il reste cependant à savoir comment la pauvre chèvre a pu être contaminée ? Le vétérinaire émet l’hypothèse que la bête aurait été mordue au pâturage par un chien enragé.

Selon le vétérinaire, tout animal qui a subitement des réactions violentes et qui se met mordre sans raison doit être suspecté de rage. Pour éviter toute propagation l’animal suspecté doit être capturé et remis au vétérinaire pour des observations.
«La rage est une maladie virale qui se transmet d’un animal à un autre ou de l’animal à l’homme.
Le virus responsable infecte le système nerveux où il se multiplie et se propage à travers tout le corps. Il atteint le cerveau et y provoque des lésions responsable des réactions violentes. L’animal infecté peut ainsi contaminer par sa salive ou ses liquides organiques tels que le sang »
, prévient Mbodou.
Un homme infecté par le virus de la rage peut développer la maladie (apparition des symptômes de la rage) entre la première et la 8e semaine. Chez l’animal, la période d’incubation varie selon les espèces, 14 à 60 jours Chez le chien.

Pour plus d’information sur la rage, lire cette page de Wikipedia ou de l’ OMS.
Antoine ADOUM GOULGUE, Le Blog du Secadev

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :