Une visite effectuée au pas de course

Jamais visite n’a été aussi marathone pour le chargé de projets de Caritas Danemark. En trois jours, David Nielsen a bouclé la boucle d’une tournée de plus 2 000 km parfois sur des pistes difficiles comme l’axe Abéché-Guereda.

La visite du puits a eu lieu à la tombée de la nuit


« Je ne pensais pas finir cette visite comme prévue vu les perturbations intervenues. Mais elle s’est bien passée grâce à la détermination des agents du Secadev que je félicite sincèrement », a déclaré David Nielsen à la fin de sa mission au Tchad. Le Lundi 24 octobre, David Nielsen arrive à N’Djamena et devait se rendre à Guereda où le SECADEV intervient dans deux camps des réfugiés soudanais. Mais pour des raisons de perturbations de vols, il fera le voyage par la route. Il arrive à Abéché le mardi 26 octobre après avoir parcouru près de 900 km entre la capital du Tchad et la plus importante ville de l’Est, Abéché. Le lendemain, il reprend la route pour se rendre à Guereda. C’est à 15 heures qu’il arrive au camp de Kounoungou, une des étapes de sa mission. Aussitôt présenté au Détachement intégré de sécurité(DIS) pour les formalités, la course contre la montre a commencé pour lui et la délégation qui l’accompagnait. Première escale, la visite d’une distribution des semences maraîchères aux groupement. La distribution en question concernait les semences de laitue, de betterave, de carotte, d’oignon et d’ail grâce au fonds de Caritas Danemark à travers le projet EA 2011.
Au sortir de la distribution, la mission a visité tour à tour les airs de lavage très appréciées des réfugiés, les plates-formes de bornes fontaines réalisées en 2010 et 2011. S’en est suivi une descente au Wadi (cours d’eau temporaire) où la délégation devait visiter un nouveau puits relié au générateur qui alimente les cuves en eau par de nouveau câbles électriques. Le donateur a rencontré à la fin de la journée le groupe multisectoriel composé des réfugiés bénévoles. « Nous voulons ici exprimer notre reconnaissance aux représentant du partenaire du SECADEV qui est parmi nous. Nous voulons aussi lui dire de poursuivre son appui aux refugiés soudanais qui vivent toujours au Tchad car le conflit du Darfour n’est pas résolu », a plaidé Oumar Daoud, un réfugié membre du groupe. « Nous avons beaucoup de crises à gérer à travers le monde. Ce qui ne nous permet pas de résoudre tous vos problèmes », a répliqué le Danois avant d’annoncer qu’en 2012, son organisation va poursuivre son aide aux réfugiés des deux camps de Guereda.
Au second jour, le 28 octobre, la course contre la montre a repris de belle. Destination, les villages autochtones où la mission aller s’enquérir du rendement agricole après une campagne peu arrosée. Senéré un village des bénéficiaires du projet EA 2010 accueille les visiteurs en premier lieu. Dans ce village, la récolte s’avère plutôt bonne malgré la mauvaise répartition des pluies constatée en 2011. La visite d’une récolte d’arachide en provenance d’un champ communautaire exploité par un groupement du village l’a démontré. Réunis autour de la récolte, les visiteurs et leurs hôtes ont échangé des vues sur la vie du groupement, ses contraintes et ses projets.
Le rendement agricole relativement bon à Senéré est l’exception à ne pas généraliser. Dans d’autres villages du département, les cultures ont péri suite à l’arrêt brusque des pluies. C’est ce que la mission a constaté dans une parcelle exploitée par des autochtones et des réfugiés non loin du village Iwiri. Le rendement agricole est nul comme l’ont constaté les membres de la délégation à travers ces tiges de mil amincies et rabougries. Des tiges qui ont jauni sans avoir produit des épis. « Ce champ est celui d’une réfugiée. À cause de l’arrêt brusque des pluies elle n’a rien récolté», renseigne Roundouba Francis du secteur Agriculture.
Après constat d’échec en agriculture pluviale, l’équipe a repris espoir en ouvrant le chapitre maraîchage. Un site maraîcher de deux hectares exploité par un groupement de Kondoko devait adoucir le cœur des visiteurs. Le site fait partie d’une vaste superficie bordant un gigantesque wadi. Sur ce site, la mission a visité la construction des ouvrages hydro agricoles, un puits maraîcher, une moto pompe et des canaux d’irrigation. Ces réalisations ont été financées par l’EA 2010 mais n’ont pas été visité par le donateur. La rencontre avec les membres du groupement a tourné autour de la satisfaction des bénéficiaires qui ont hâte d’utiliser les nouveaux équipements. Cette hâte se traduit par le démarrage effectif de la campagne maraîchère sur le site. Aussi, pouvait-on voir des pieds d’oignons et d’ails repiqués sur des planches soigneusement entretenues et arrosées à force coulées d’eau extraites du nouvel ouvrage.
La délégation a noté avec satisfaction la motivation apportée par cet investissement qui doit faciliter le travail d’une exploitation maraîchère restée jusqu’ici archaïque. Des encouragements et conseils ont été prodigués en vue d’une bonne utilisation des équipements.
Avant de reprendre le chemin de retour à Abéché, la délégation a observé son dernier arrêt à Iwiri un village situé à trois kilomètres du camp de Koungounou. Dans ce village 1 140 âmes, le Secadev, à travers le projet EA 2011 a construit un moulin construit en faveur d’un groupement féminin de 25 membres. Les couches les plus défavorisées du village, les femmes en l’occurrence souffrent d’une pauvreté chronique. C’est pourquoi le groupement a opté pour l’exploitation d’un moulin pour augmenter ses revenus. Par cette activité les femmes espèrent résoudre deux problèmes : réduire la distance à parcourir pour aller moudre le mil et générer des bénéfices qui profiteront au groupement et à ses membres.
Le groupement a bénéficié, dans le cadre de l’EA d’un abri pour le moulin et d’un crédit en guise de fonds de démarrage.
La joie d’avoir bénéficié d’un tel appui a mobilisé ce jour-là toutes les femmes du village qui étaient en fête.
C’est dans cette ambiance conviviale que la délégation a quitté le village pour regagner Abéché.
Antoine Adoum GOULGUE, Le Blog du SECADEV

Signification de la visite

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :