Une production agricole hypothéquée

Obé, un village situé à 8km au sud de Guereda est peuplé d’agro-pasteurs. Cette année, à l’instar de la population du département du Dar Tama (Guereda), le village redoute une chute de production vivrière due au retard des pluies.
Le chemin qui mène à Obé a l’air de se rétrécir sous la poussée d’une verdure composée des milliers d’espèces d’herbes sauvages, une verdure qui se mettait timidement en place en cette fin août. Là-haut sur le rocher qui jouxte la piste, l’on remarque les traces d’une aridité qui ne tardera pas à s’installer après le départ des pluies. Au pied du rocher, un paysan travaille à sa parcelle de mil, l’aliment de base de la localité. Les cultures sont verte, un vert qui tend vers le jaune. Cette coloration annonce deux situations: soit les plantes sont arrivées au terme de leur cycle et perdent de la vitalité, soit encore elles sont contraintes à la maturité par l’insuffisance de pluies. C’est malheureusement le cas cette année avec cette mauvaise repartition de la pluie. Les cultures n’ont guère atteint 60 cm de hauteur et faisaient apparaître les épis grêles.
Le reste de la nature est faiblement couvert de végétaux. Seuls les abords des ouddis offrent une broussaille plus verte et plus touffue et attire les troupeaux de la localité.
Cette succession de champs et de pâturage s’estompe aux portes du village de Obé.
C’est un hameau de moins de 400 âmes établis sur un vieux socle millénaires. Le village a bénéficié diverses actions du SECADEV: mise en place de grenier communautaire, appui à l’Agriculture maraîchère et pluviale, la vaccination et soins les curratifs des animaux.
Dans le cadre du projet Emergency Appeal financé par le réseau Caritas, Ouaddi Boura, un groupement du village a bénéficié cette année d’un appui en semences et outils agricoles. Des parcelles individuelles et un champ communautaire sont en exploitation au titre de la campagne agricole 2010-2011. Mais cet appui risque d’être vain à cause des perturbations pluviométriques.
Cet aléa et ses conséquences sur les humains et le bétail suscite d’angoissantes interrogations parmi la population du village. Le chef du canton Faré dont dépend Obé, Yacoub Garfa n’attend pas la fin de la saison des pluies pour qualifier la campagne de mauvaise :
« Cette année la production ne sera pas comme celle de l’année passée parce que la population n’a pas beaucoup cultivé à cause du retard des pluies. L’autorité traditionnelle en a profité pour lancer un appel à l’endroit des organisations de bienfaisance. « Nous espérons que les organisation d’aide ne vont pas laisser la population mourir de faim », interpelle-t-il.
Malgré cette précarité pluviométrique, les agriculteurs ne désespèrent pas à l’image de Haoua Douda, une mère de sept enfants qui continuait à entretenir sa parcelle. Elle exploite deux hectares de mil et d’arachide alors q’elle en avait sémé trois. « J’ai semé trois hectares mais le retard de pluies a fait que j’ai perdu un hectare ».Elle sait la campagne perturbée mais s’en remet à Dieu pour le rendement.
Face à cette situation difficile, les agents du SECADEV multiplient les sorties dans les villages pour encadrer les paysans.
« Lorsque nous avons constaté que la pluviométrie est perturbée nous avons intensifié les sorties dans les villages pour donner des conseils techniques aux paysans. Nous avons demandé aux agriculteurs de semer après telle pluie, de démarier les cultures après la levée, de sarcler le plus tôt possible », informe Rondouba Nékinga l’un des agents d’Agriculture. Malgré ces interventions, l’issue de la campagne agricole reste hypothétique.
Antoine Adoum GOULGUE, <a href="htt://secadev.wordpress.com"Le Blog du SECADEV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :