Auto prise en charge des réfugiés soudanais: Des signes encourageants

Le grenier communautaire du village Djamilah Sud reconstitué

La crise humanitaire à l’Est du Tchad a sept ans d’existence. C’est la phase du relèvement et les actions entreprises par le SECADEV mettent l’accent sur la participation des populations bénéficiaires. La reconstitution de semences et des greniers communautaires en sont les meilleurs exemples.

Les 200 exploitants agricoles du camp des réfugiés soudanais de Milé font partie des ménages ayant reçu un appui en semences sur différents projets mis en oeuvre par le SECADEV, notamment le projet Emergency Appeal financé par Caritas Danemark. Cet appui vise à aider les réfugiés à contribuer à leur propre prise en charge alimentaire. Chaque bénéficiaire a reçu au titre de la campagne agricole 2010-2011 cinq kg de semence de mil, cinq kg de semences d’arachide, une quantité de semences de gombo et de haricot. «Avant de donner les semences, il a été convenu que chaque bénéficiaire restitue à la fin de la campagne une partie de sa récolte au SECADEV », a expliqué Adoum Marouf, technicien d’Agriculture travaillant pour le SECADEV.

Le quota fixé à chaque ménage bénéficiaire est de quatre kg de mil et deux kg d’arachide.
Les récoltes prélevées chez les producteurs ne reviennent pas au SECADEV, elles serviront à créer une banque de semence communautaire. « La reconstitution de semences a pour but de rendre les populations autonomes en termes de semences. En cas de sécheresse ou d’incendie, elles peuvent s’approvisionner auprès de cette banque de semence pour mener les activités culturales », ajoute Narmadji Blaise, un autre technicien d’Agriculture à la délégation du SECADEV à Guereda.
Les bénéficiaires ont adhéré à cette initiative, à en juger par la promptitude avec laquelle ils ont participé à la reconstitution du stock de semences.
« A la zone n°9, du camp de Milé, 23 ménages bénéficiaires sur 30 ont déjà déposé leur part. Les sept autres ne tarderont pas à le faire », rassure Adoum Abdelkerim Issa, le collecteur désigné par ses paires. « J’ai récolté 120 kg de mil et 60 kg d’arachide grâce aux semences de SECADEV. Je ne regrette pas de restituer une partie de ma récolte », dit Achta Addad Ibrahim, une sexagénaire bénéficiaire de l’appui en semence.

La seconde opération de reconstitution est celle des greniers communautaires mis en place par SECADEV. Dix villages vulnérables ont ainsi bénéficié d’un stock de 42 à 50 sacs de mil mis en place par le SECADEV grâce à un financement de Caritas France, un des partenaires financiers du SECADEV. D’autres greniers ont été mis en place dans huit villages et seront reconstitués de la même manière. Ce stock a été distribué aux populations frappées par la crise alimentaire de 2009, consécutive à des perturbations pluviométriques. Pour reconstituer ce stock céréalier, chaque bénéficiaire a restitué la quantité de céréale qu’il a reçue pendant la période de soudure ainsi qu’un surplus qui représente l’intérêt.
Au village Djamilah sud près de Kounoungou, le capital céréalier du grenier communautaire a été reconstitué. Le capital de 42 sacs est remis en place ainsi que l’intérêt, soit huit sacs. Le village dispose désormais d’un grenier de 50 sacs et peut compter sur ce stock somme toute limité pour faire face à la soudure. « Le SECADEV n’a fait que montrer la voie et il appartient aux bénéficiaires de poursuivre l’expérience», conseille Narmadji. « Le grenier communautaire a aidé beaucoup de familles. Nous sommes prêts à poursuivre cette expérience dans l’intérêt des personnes vulnérables de notre village », a répondu le gardien du grenier.
Antoine Adoum Goulgué,Le Blog de SECADEV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :