Les partenaires du Cark.

« Le partenariat entre le CARK et le CICR est mis en place depuis 1981. Depuis cette date, le CICR a cogéré le centre jusqu’à 1992, l’année à la quelle ce partenaire a estimé que le cark peut fonctionner seul », a déclaré Mahamat Bodjingar le responsable du Cark qui précise que ce partenariat comporte un appui technique et un appui en matériel.
Techniquement, le CICR envoie au début de chaque année ses spécialistes pour évaluer les activités en vue d’améliorer la qualité du service au Cark. A travers l’appui en matériel, le CICR importe les composantes orthopédiques qu’il met à la disposition du centre. En contrepartie, le CARK fait une remise de prix proportionnelle à la valeur de cet apport en matériel. Pour le Cark, le CICR est à la fois un partenaire et un client, comme a dit Bodjingar.
De l’ambassade des États Unis d’Amérique, le Cark reçoit annuellement un appui financier.
« L’ambasade des États Unis d’Amérique au Tchad est le seul partenaire qui octroie annuellement une assistance financière au Cark », reconnaît le responsable. Cette assistance est utilisée et justifiée au donateur en fin d’exercice.
Le dernier partenaire du Cark c’est l’Armée Française à travers les éléments de l’opération épervier stationnés au Tchad. Le centre réfère souvent des patients pour subir des interventions chirurgicales chez les Français. En retour les éléments français participent aux consultations des malades aux Cark.
AAG,Le blog de SECADEV

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :